Annulation du Paillote Festival

Chères festivalières, chers festivaliers,

A la suite des dernières mesures prises par nos autorités en raison de la crise sanitaire liée au COVID-19, nous avons l’immense regret de vous annoncer que le Comité de l’Association a pris la douloureuse mais néanmoins sage décision de renoncer à l’organisation de l’édition 2020 de votre festival bien-aimé.

Bien que l’interdiction d’organiser des manifestations regroupant plus de 1’000 personnes s’arrête à ce jour au 31 août 2020, l’éventualité de voir cette restriction prolongée au-delà est bien réelle.

Le maintien de cet événement au risque de devoir l’annuler au dernier moment serait une catastrophe financière pour le Festival et lui serait sans doute fatal.

La santé et la sécurité de ses bénévoles, festivalières et festivaliers sont primordiales et le Comité est convaincu d’avoir fait le choix qui s’impose pour envisager l’avenir pérenne que mérite le Paillote Festival.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous du 16 au 19 septembre 2021 : prenez des forces car l’édition 2021 risque d’être l’une des plus festives et majestueuses de toutes les éditions !

D’ici là, prenez bien soin de vous et de vos proches !

Le comité

Rendez-vous le 17 septembre 2020

Nous nous réjouissons déjà!

Du 17 au 20 septembre 2020, dans la parc de l’Indépendance, vous retrouverez votre rendez-vous musical annuel du Paillote Festival. Tout le comité d’organisation travail dors et déjà d’arrache pied pour vous préparer un week-end fabuleux au bord du lac Léman !

Paillote Festival 2019 – Communiqué de presse

 Le Paillote Festival a une nouvelle fois atteint une fréquentation record pour sa 12ème édition ! 

The show must go on! 

Pour le grand bonheur des quelque 20’000 festivaliers qui se sont réunis au sein du Parc de l’Indépendance, la 12ème édition du Paillote Festival s’est déroulée sous un soleil radieux et des températures dignes d’un été indien. 

Queen Real Tribute, programmé le samedi soir après les feux d’artifice, était le concert le plus attendu et a rassemblé une foule compacte. Un show qui a tenu ses promesses, voire au-delà ! 

Comme de coutume, la journée du samedi était spécialement dédiée au jeune public avec deux concerts : Sophie Martin « Voyage » et Trombine et Houpette. 

La petite scène, qui accueillait un groupe différent par jour, avait finalement tout d’une grande à en voir le public nombreux qui s’est déplacé pour découvrir ou revoir Unholy Pagoda, CocoDril Brothers, Les Fils du Facteur (en duo) et Winnipeg. 

Le système de paiement sans cash (dit Cashless) a été reconduit pour la seconde année consécutive avec succès. Ce système, de plus en plus répandu dans les festivals, semble désormais bien familier pour le public. 

La cuvée 2019 du Paillote Festival est une réussite et n’aurait pu avoir lieu sans l’investissement et la collaboration de nos nombreux, fidèles et précieux bénévoles et partenaires que nous remercions de tout coeur ! 

Le Comité déplore cependant la déprédation du stand de prévention de la Police Région Morges (PRM) pendant la manifestation. Un renforcement de la sécurité, pourtant déjà très présente sur le site, sera étudié pour l’année prochaine : le Comité accorde une grande importance à la sûreté de ses festivaliers et ne saurait tolérer que de telles incivilités se reproduisent. 

Le Comité d’organisation vous donne d’ores et déjà rendez-vous du jeudi 17 au dimanche 20 septembre 2020 pour sa 13ème édition ! 

Association Paillote Festival 

René Muller | Président 

CocoDril Brothers

Avec CocoDril il pleut des cordes. Pas du ciel non, mais de celles qui plaisent aux oreilles! Du doux violon au banjo clinquant en passant par la contrebasse, la mandoline et l’éternelle guitare… Sans oublier les cordes vocales! Ce quatuor lausannois se fera un plaisir de vous faire découvrir la musique du sud des États-Unis, du Bluegrass des Appalaches au Cajun de Louisiane.
Dimitri Cochard (contrebasse) • Cyril Francioli (banjo, voix) • Matthieu Orioli (violon, mandoline, voix) • Killian Scartezzini (guitare, mandoline, voix)

 

Unholy Pagoda

Unholy Pagoda a été formé en juin 2013 par quatre amis d’enfance. Bien que les goûts musicaux de chacun soient différents, le groupe s’est vite dirigé vers le Grunge. Nirvana devient la principale inspiration et petit-à-petit le métal progressif de Tool et la Brit’pop d’Oasis complètent la palette, donnant un mélange étonnant, énergique et explosif. La rythmique rappelle Pantera et les sonorités évoquent parfois Mastodon. La guitare gronde alors que le chant, nerveux, dénonce et marque. Un bassiste-chanteur (Léopold Tschanz), un guitariste-choriste (Marcos Viegas) et un batteur (Liam Liguori) : c’est ça Unholy Pagoda.

Le premier album du groupe est sorti le 22 janvier 2016, avec, depuis les débuts, plus d’une quarantaine de concerts au compteur, comme à l’espace autogéré (anciennement Dolce Vita), au Regional Rock, à la Cave du Bleu Lézard, sur la scène des Docks lors des fêtes de la Musique à Lausanne, à l’Usine à Genève ou encore au Romandie. Petit à petit, le groupe quitte sa ville natale pour aller jouer un peu partout en Suisse Romande comme à Vevey, à Yverdon, à Neuchâtel, à Genève, et bientôt en France.

En août 2016, deux singles ont été enregistrés au D-AmF Studio. L’un d’eux a été accompagné d’un clip réalisé le même mois.

En décembre 2016, Unholy Pagoda est passé sur Couleur 3.

Alors que les concerts ont été nombreux en 2017-2018 et que le groupe gagne un enregistrement studio en 2018, un projet marquant la nette évolution du groupe sort en mars 2019 : le single « Reflection », accompagné d’un clip réalisé par de jeunes artistes talentueux, vient s’imposer comme un nouveau projet, le témoin d’un des pans musicaux du groupe peu dévoilé jusqu’à maintenant.